Vous êtes ici : Accueil > Agroenvironnement > Biodiversité > Biodiversité utile > Eléments d'intérêt écologique

Eléments d'intérêt écologique

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Au fil des siècles, l'agriculture a organisé l'espace rural. Témoin des savoir-faire locaux, cette alternance de cultures, de haies et de bois constitue le paysage rural ; elle donne une identité au territoire et participe à la richesse écologique.

Au-delà de la diversité des productions (cultures, prairies, vignes, vergers,...), les différents milieux annexes (bois, bosquets, espaces non cultivées) et les linéaires (haies, linéaires arborés, bandes enherbées, fossés, ripisylves, chemins et bords de champs) présentent de réels intérêts pour l'environnement et méritent, de ce fait, une attention particulière.

Intérêt agronomique - qualité de l'eau - préservation des sols

• Situées perpendiculairement à la pente, les linéaires boisés ou enherbés participent à la lutte contre l'érosion lors de forts orages,

• Situées le long des ruisseaux, ils facilitent l'infiltration des eaux de ruissellement (piège à phytosanitaires et à nitrates),

Les talus, situés en rupture de pente, ainsi que les berges de fossés permettent de lutter contre l'érosion s'ils sont enherbés

Un couvert herbacé dense offre un refuge apprécié des insectes auxiliaires des cultures, comme les carabes.

Intérêt biologique

• Les linéaires relient les espaces entre eux et servent de couloirs de circulation pour la faune ;

• Lieux de quiétude pour la faune sauvage, ces bandes sont un refuge et un site de nidification pour les oiseaux comme la perdrix et l'alouette ;

• La présence de plantes à fleurs dans les bandes herbeuses favorise la diversité en insectes friands de pollen et de nectar ;

• La richesse en insectes et vers de terre en fait des garde manger de choix pour les oiseaux et les petits mammifères

• Ces zones peuvent également constituer des réservoirs pour des plantes en régression (plantes des moissons), certaines de ces espèces étant protégées au niveau national

• En bordure de ripisylve, de haies ou de lisières de bosquets, les bandes enherbées renforcent l'effet " lisière " : zone de transition où convergent les espèces des différents milieux.

__________________________________________________________________________________

FORMATIONS

Mieux gérer ses prairies permanentes grâce aux plantes bio-indicatrices

Cliquez ici pour accéder aux formations

Sites utiles

Dernières actualités

lundi 19 octobre 2020

Dans le cadre de la gestion de crise sanitaire Covid19, le Conseil Régional a...

vendredi 16 octobre 2020

La campagne 2020 touchant à sa fin avec les dernières récoltes, c'est le moment...

Vos conseillers

Vous souhaitez un conseil personnalisé, une info ?

VIDEOS

Témoignage sur l'agro-foresterie 

Vidéo réalisée par SupAgro Montpellier – Agropolis fondation -Agreenium dans le cadre du MOOC AgroEcologie – septembre 2015