Vous êtes ici : Accueil > Productions & Techniques > Elevage > Aviculture

Aviculture

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

INFOS INFLUENZA AVIAIRE

Des évolutions réglementaires selon le niveau de risque d'influenza aviaire

Selon le niveau de risque à l'influenza aviaire, et notamment en risque élevé, la réglementation évolue, et implique notamment :

-  La mise à l'abri obligatoire de vos volailles, adaptée aux types et aux modes d'élevage. Ces évolutions, en vigueur depuis le 29 septembre 2021, entrainent la suppression des dérogations à la claustration et impliquent la mise en place de nouveaux dispositifs de mise à l'abri. Pour plus d'informations, cliquez ICI

- Les déclarations des mouvements de vos animaux (entrées et sorties) auprès des services vétérinaires (DDETSPP) qui doivent se faire sous 48 h (au lieu des 7 jours hors période à risque élevé).

 

Retrouvez les infos sur le site de la Préfecture du Tarn et du Ministère de l'agriculture

 

Ouverture des demandes d'avance aux éleveurs en zone règlementée

Pour les éleveurs de volailles situés en zone règlementée au printempset ayant subi des pertes notamment liées aux interdictions de remise en place de volailles, le gouvernement a mis en place un dispositif d'indemnisation. 

Cette indemnisation ne concerne pas les élevages ayant des difficultés d'approvisionnement en animaux à l'heure actuelle.

 

Les dossiers de demande d'indemnisation doivent être déposés avant le 9 septembre 14 h sur le site de FranceAgriMer

 

Le dispositif  porte sur la mise en œuvre d’avances sur cette indemnisation pour les élevages ayant subi un vide sanitaire du fait des restrictions mises en place à partir du second pic épidémiologique (voir liste des communes sur la carte ci contre).

Les dépôts sont à faire sur FranceAgriMer d'ici le 9 septembre à 14h.
https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-2021-22-Avance-eleveurs-Vague-2

Enveloppe financière : 100 millions d'€ (application d'un stabilisateur si les demandes dépassent le montant de l'enveloppe).

Les principaux critères d'éligibilité sont :

- Être éleveur de volaille avec activité commerciale et de commercialiser celles-ci. Les éleveurs travaillant comme prestataires (non propriétaires des animaux) sont également éligibles.
- Avoir un bâtiment en zone réglementée et avoir subi un vide. 
- Avoir subit un vide sanitaire prolongé dû aux interdictions de remise en place de volaille
- Avoir une production de volaille avant la mise en œuvre des mesures d'interdiction.

 

Montant de l'aide :


L'éleveur déclare son estimation de perte de marge brute sur la période de vide 2022 par rapport à la même période en 2019. Une méthode de calcul d'estimation est mis en ligne sur la page de FranceAgriMer dédiée. (accessible  en cliquant ici).

Le plafonnement des pertes éligibles est de 40 000 € pour toutes les filières et correspond à une avance maximale de 20 000 €.

Nb : les pertes économiques dues aux restrictions de déplacement pour les œufs de consommation dans le cadre de l'épisode de l'influenza aviaire 2021-22 seront par ailleurs couvertes par un dispositif d'indemnisation exceptionnel.

 

Dépôt des dossiers :

  • Les dépôts des dossiers se font en ligne sur la plateforme de FranceAgriMer en joignant notamment dépôt du RIB et d'une attestation sur l'honneur à respecter les conditions d'éligibilités.
  • Obligation de dépôt d'une demande de solde : L'avance devra être remboursée en intégralité s'il n'y a pas de dépôt de demande de solde.

 

Les dossiers seront instruits par FranceAgrimer.

Une foire aux questions est disponible sur la page de FranceAgriMer au sein du guide utilisateur et possibilité de joindre FAM à l'adresse suivante : influenza@remove-this.franceagrimer.fr

 

Une indemnisation pour les entreprises de l’aval est aussi mise en place.

La page internet dédiée est accessible sur le site de FranceAgriMer : https://www.franceagrimer.fr/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Aides-de-crise/INFLUENZA-AVIAIRE/H5N1-Entreprises-de-l-aval-avance-remboursable

L'appui de la Chambre d'agriculture du Tarn

La Chambre d'agriculture du Tarn vous propose :

  • Un appui pour la mise en place de la réglementation biosécurité.
  • Des références technico-économiques.
  • Un appui à la conception de vos bâtiments d'élevage, de gavage ou à l'agencement de vos cabanes et parcours
  • Un appui à vos demandes de financement
  • Des conseils sur votre atelier d'abattage ou de transformation
  • un accompagnement stratégique de votre élevage avicole

Elle travaille en partenariat avec la Maison de l'élevage.

En période de crise "influenza aviaire", la Chambre d'agriculture du Tarn a coordonné le dispositif de suivi :

  • Mobilisation des cellules et comités de crise rassemblant les associations partenaires professionnels locaux
  • Information et accompagnement des éleveurs
  • coordination locale entre professionnels

__________________________________________________________________________________

FORMATIONS

  • Mettre en place et gérer un plan de biosécurité en élevage avicole
  • Optimiser la gestion de l'élevage et du gavage en palmipèdes gras organisée par la Chambre d'agriculture du Lot

 Cliquez ici pour accéder aux formations

PRESTATIONS

Vous souhaitez un conseil technique sur la biosécurité ?

Vous souhaitez monter un dossier de subvention ?

Merci de contacter votre conseiller bâtiment.

Tél : 05 63 48 83 83

Cliquez ici pour accéder aux prestations

__________________________________________________________________________________

Dernières actualités

Aucune actualité disponible.

Vos conseillers

Vous souhaitez un conseil personnalisé, une info ?

Luc GARRIGUES

Conseiller Bâtiments d'élevage

Tél : 06 69 15 27 60

DOCUMENTS UTILES

 

Déclarations

Tout éleveur de volailles a obligation de déclarer son activité auprès de la DDCSPP.

Retrouvez l'ensemble des obligations réglementaires relatives à l'élevage commercial des volailles (déclarer son atelier, définir un vétérinaire sur l'exploitation, déclarer les mouvements de volailles...). 

Toutes les tueries de volailles (établissements d'abattage non agréés) doivent également être déclarées à la DDCSPP à l'aide du formulaire


Mesures de biosécurité
Arrêté
Notes

Mesures de soutien financier

FMSE
FMSE - conditions d'éligibilité