Vous êtes ici : Accueil > Productions & Techniques > Elevage > Prairies et fourrages > LE PATURAGE

LE PATURAGE

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

 

Mettre en place et optimiser la gestion du pâturage tournant

Passer au pâturage tournant dynamique

 

Pâturer, pourquoi ?

Pour faire des économies : une herbe pâturée coûte à la tonne de matière sèche 3 fois moins chère en moyenne que la même herbe récoltée. Le pâturage permet aussi de diminuer le besoin en stocks et les apports de concentrés si le pâturage est optimisé.

Pour profiter d'un fourrage de qualité : une herbe pâturée au stade feuillu est un aliment de très bonne qualité. Les valeurs moyennes observées à ce stade sont de 1 UFL – 0,85 UEL et 16% de MAT. Par contre, si l'herbe jaunit ou épie, la qualité baisse !

 

Pâturer, oui mais comment ?

Il existe différentes techniques de pâturage qui ont toutes leurs avantages et inconvénients.

 

Le pâturage libre : les animaux restent un temps long sur la même parcelle. On économise le temps de déplacement des animaux mais les animaux trient ce qui induit des refus et des zones sur-pâturées. L'herbe est ainsi généralement de qualité moyenne.

Le pâturage au fil : on met à disposition de la nouvelle herbe tous les jours grâce au déplacement d'un fil sur la parcelle. Mais attention les animaux ont tendance à revenir pâturer en arrière les repousses. La mise en place d'un fil arrière peut l'éviter.  Cette technique entraîne un temps de manutention pour bouger les fils et l'abreuvement.

 

Le pâturage tournant : On crée un gradient de pousse entre les parcelles en alternant les périodes de pâture et les temps de repos. Le temps de présence doit être court pour éviter la pâture des repousses. L'optimisation de la taille des parcelles, des accès et de l'abreuvement seront déterminants à la réussite de cette technique.

Nombre de parcelles = temps de repos / temps de séjour + 1

Ex : avec un temps de retour sur la parcelle en 21 jours et un temps de présence des animaux de 3 jours, il faut 21/3+1 = 8 paddocks

 

Le pâturage tournant dynamique : le principe est le même que pour le pâturage tournant avec un temps de présence limité à 1 jour. Le pilotage peut se faire grâce aux hauteurs d'herbe ou à la physiologie de la graminée (nombre de feuilles).

 

Nos accompagnements

FORMATIONS

  • Gagner en autonomie grâce au pâturage tournant
  • Concevoir un pâturage tournant dynamique

 

Cliquez ici pour accéder au catalogue des  formations

Vos conseillers

Vous souhaitez un conseil personnalisé, une info ?

Jean-Bernard MIS

Conseiller fourrages références ruminants

Tél : 06 69 08 92 74

Caroline AUGUY

Conseillère fourrages

Tél : 06 69 32 03 37

AGENDA

Aucune actualité disponible.